mars 28, 2015

David Bowie is à Paris! // David Bowie is in Paris!


Il semble que les musées en ont assez des expositions sages et conformistes. Ainsi quand le Petit-Palais met en lumière Les Bas-fonds du Baroque, la Philharmonie de Paris invite un artiste aux milles facettes, un avant-gardiste doublé d'un esprit de génie. Mesdames et Messieurs, David Bowie est à Paris! Jusqu'au 31 mai 2015, l'exposition "David Bowie is" présente le chanteur, comédien, producteur… sous toutes ses formes!

David Bowie se fait connaître en 1969 grâce au tube que nous adorons tous: Space Oddity
Ground Control to Major Tom…
Ce dernier devient même le générique des émissions de la BBC dédiées à la mission Apollo. S'en suivent des années Glam, Soul, Rock… L'artiste s'essaie à de nombreux styles, invente, accorde, combine et étonne. Il revêt des costumes improbables et devient les désormais célèbres Ziggy Stardust, Aladdin Sane ou encore le Thin White Duke. Chacun de ses concerts est un festival artistique. David Bowie s'investit dans chaque rôle, il écrit, compose, garde un oeil sur l'organisation des tournées, les costumes, les décors. Il est partout, et sa folie créatrice se retrouve dans chacune de ses entreprises. 

L'exposition "David Bowie is" présente des archives bien souvent issues des archives personnelles de la star. On y découvre des objets, manuscrits de chanson, documents, instruments de musique… Car en artiste complet, M. Bowie sait jouer du saxophone, du clavier, des percussions… Autant de surprises que de personnalités sont dévoilées à la Philharmonie de Paris. On prend plaisir à revoir des photographies, des clips, des films même. Car l'acteur est bon. Dans "Les Prédateurs", on voit un David Bowie sensible et faible. 

Alors qui "sont" David Bowie? Homme, femme, modiste, chanteur, compositeur… Artiste certainement, star incontestablement. "David Bowie is" dévoile une partie du mystère. Si vous aussi, vous êtes intrigué par le personnage, ne manquez pas l'exposition.

La Philharmonie de Paris
221 avenue Jean-Jaurès, 19ème.
Jusqu'au 31 mai 3015, du mardi au dimanche.


*****


It seems that museums have had enough of wise and conformist exhibitions. The Petit-Palais highlights The Baroque's lower depths, and the Philharmonie de Paris invites an artist with a thousand facets, a forward-thinking coupled with a genius spirit. Ladies and gentlemen, David Bowie is in Paris! Until May 31, 2015, the exhibition "David Bowie is" presents a singer, an actor, a producer ... in all its forms!

David Bowie became famous in 1969 with the song that we all love: Space Oddity.
Ground Control to Major Tom …
It even became the generic of BBC programs dedicated to Apollo mission. Then follow years of Glam, Soul, Rock ... The artist tries many styles, invents, mixes and surprises. He wears unlikely suits and becomes the now famous Ziggy Stardust, Aladdin Sane or the Thin White Duke. Every concert is an artistic festival. David Bowie is involved in every role, he writes, composes, keeps an eye on the organization of tours, on costumes, on decoration. He is everywhere, and his creative madness can be found in each of its businesses.

The exhibition "David Bowie is" presents archives often coming from the personal archives of the star. We discover objects, song manuscripts, documents, musical instruments ... Because has a complete artist, Mr. Bowie can play saxophone, guitar, percussion ... So many surprises and personalities are revealed at the Philharmonie de Paris. We are pleased to see photos, videos, and even movies. Because the actor is good. In "The Hunger", we see a sensitive and weak David Bowie.

So who "are" David Bowie? Man, woman, fashion designer, singer, composer … An artist certainly, a star unquestionably. "David Bowie is" reveals some of the mystery. If you are intrigued by the character, do not miss the exhibition.

La Philharmonie de Paris
221 avenue Jean-Jaurès, 19th.
Until May 31, 2015, from Tuesday to Sunday.



mars 19, 2015

"Les Tudors" au Musée du Luxembourg // "The Tudors" at Luxembourg Museum

Henri VIII
Le Musée du Luxembourg a convié l'une des plus grandes dynasties anglaises pour une exposition qui promet un nombre de visiteurs considérable: "Les Tudors". Jusqu'au 19 juillet 2015, la famille qui régna de 1485 à 1603 est présentée au travers de portraits et de bien d'autres formes artistiques.

Il faut dire que les Tudors ont toujours su fasciner. Tout d'abord le peuple anglais, puis les français et les artistes européens dont les personnages trouvaient l'inspiration naturelle dans leur réalité. Les cinq personnalités les plus emblématiques de la grande famille sont ainsi mises en lumière au Musée du Luxembourg:
  • Henri VII, le fondateur de la dynastie, qui a pris le pouvoir en combattant Richard III à la bataille de Bosworth. Il n'avait alors que 28 ans et mit fin à la guerre civile qui perdurait en Angleterre. 
  • Henri VIII, le roi aux six femmes. L'une fut répudiée, une autre décapitée et encore une autre morte en couche. De nombreuses histoires sont nées de sa vie privée… 
  • Edouard VI, l'enfant roi, qui ne régna que six ans. Marie Ière, dont le règne ne dura pas plus longtemps puisqu'elle ne conserva le trône que cinq ans. Elle eut tout de même le temps d'obtenir le surnom de "Marie la Sanglante" suite à son obstination et aux moyens qu'elle employa pour rétablir le catholicisme romain.
  • Enfin Elisabeth Ière, qui fut reine durant 44 ans. Surnommée "la Reine Vierge", elle ne se maria jamais et n'eut aucun héritier. Avec elle s'éteignirent la dynastie des Tudors et la faste période Elisabethaine. 

Elisabeth Ière
Les nombreux tableaux présentés dans l'exposition révèlent les pratiques artistiques de la Renaissance anglaise. On constate ainsi peu d'émotion sur les visages, mais a contrario, les bijoux et les vêtements sont mis en valeur avec une précision époustouflante. L'image passe par l'accessoire, et non par la personne représentée sur la toile. Le faste de la cour est bien présent sur les différentes oeuvres. On apprend alors à quoi ressemblait la vie chez les Tudors, le quotidien, et les grands événements. Les tableaux se suivent au rythme de la vie trépidante de cette grande famille.

Les rivalités et les échanges entre la France et l'Angleterre transparaissent clairement. Il est à rappeler que François Ier et Henri VIII se sont rencontrés plus d'une fois comme au Camp du Drap d'Or (autre thème illustré par les artistes). Mais la peinture n'a pas eu le monopole de l'inspiration Tudors. Les mariages à répétition du roi Henri VIII, l'accession au trône du roi Henri VII, le règne tumultueux et heureux de la reine Elisabeth, ont ravi écrivains comme réalisateurs ou compositeurs. Les plus grands ont donné à leurs oeuvres cette dimension anglaise. Parmi eux, Shakespeare, Victor Hugo, Camille Saint-Saens… 

L'exposition "Les Tudors" présente une dynastie qui a su faire de l'Angleterre une grande puissance politique et maritime, et marquer les esprits bien au-delà des frontières de son île. 

"Les Tudors"
19 rue de Vaugirard, 6ème
Jusqu'au 19 juillet 2015, ouvert tous les jours


*****

Edouard VI
Luxembourg Museum has invited one of the greatest English dynasties for an exhibition that promises a lot of visitors: "The Tudors". Until July 19, 2015, the family that reigned from 1485 to 1603 is presented through portraits and many other art forms.

We must say that the Tudors have always fascinated. First, the English, then the French and European artists whose characters were coming from the Tudors family. The five most emblematic figures of the family are well highlighted at Luxembourg Museum:
  • Henry VII, founder of the dynasty, who took power by fighting Richard III at the Battle of Bosworth. He was only 28 years old and ended the civil war that had endured in England.
  • Henry VIII, King of the six women. One was divorced, another one beheaded and another died in childbirth. Many stories were born about his private life …
  • Edward VI, the child king, who reigned only six years, Mary I, whose reign did not last very long either since she retained the throne only five years. She still had time to get the nickname "Bloody Mary" because of her obstinacy and how she did to restore Roman Catholicism.
  • Finally Elizabeth I, who was queen for 44 years. Nicknamed "Virgin Queen", she never married and had no heir. With her, died the Tudor dynasty and the Elizabethan golden age.
Henri VII
The many paintings in the exhibition reveal the artistic practices of the English Renaissance. Note as well that faces have no emotion, but in contrast, jewelry and clothing are highlighted with a stunning accuracy. The image was through the accessory, not through the person represented on the canvas. Pomp of the court is present on different works. Then we learn what life was like in Tudors family, in their daily life, and in major events. Paintings follow the rhythm of the vibrant life of this great family.

Rivalries and exchanges between France and England are clearly reflected. Remember that François 1st and Henry VIII met more than once such as the Camp of Cloth of Gold (another theme illustrated by the artists). But painting was not the only one to use the Tudors topic. Repeated marriages of King Henry VIII, accession to the throne of King Henry VII, tumultuous and happy reign of Queen Elizabeth, have delighted writers such as directors and composers. The greatest gave their works this English dimension. Among them, Shakespeare, Victor Hugo, Camille Saint-Saens …

"The Tudors" exhibition presents a dynasty that has managed to make of England a great political and maritime power, and mark people's mind far beyond the borders of the island.

"The Tudors"
9 rue de Vaugirard, 6th
Until July 19, 2015, open everyday.


Marie I