juillet 24, 2014

L'Hôtel Des Deux Continents...

Chambre Double // Double Room
Saint-Germain des Près est un conteur. Chacune de ses rues chuchote des morceaux d'histoire aux passants curieux. On aperçoit un pan de mur de l'ancienne abbaye dans la rue du même nom, on entend le plus vieux clocher de Paris sonner depuis l'Eglise Saint-Germain des Près, on devine les ratures de Jean-Paul Sartre à la table du Café de Flore... 

La rue Jacob conserve bien des secrets en ses murs. Saviez-vous que le Traité de Paris mettant fin à la guerre d'Indépendance des Etats-Unis avait été signé dans cette rue, en 1783? N'est-ce pas là un évènement de grande importance? Et bien c'est dans cette petite rue, parallèle à la Seine qu'une partie de l'Histoire américaine s'est écrite. 

Cette signature explique le nom de l'Hôtel Des Deux Continents, situé au 25 de la rue Jacob. En pénétrant la porte de l'hôtel, on salue la souriante réceptionniste. Derrière nous, un petit salon où boiseries et tissus tendus reflètent une tendre nostalgie parisienne. La salle du petit-déjeuner avec ses grands rideaux et sa fresque splendide, mène sur un second salon et une petite cour intime. Une statue semble avoir figé le temps dans une frêle mélancolie.

Salle du Petit-Déjeuner // Breakfast Room
Clé en main on découvre la chambre entièrement rénovée. Certaines chambres sont accessibles par ascenseur, et d'autres non, mais il s'agit là d'un souvenir de plus dans le voyage parisien... Les couleurs de la chambre sont chaudes et actuelles. La literie est neuve et la salle de bain immaculée. De petite taille certes, mais l'immeuble n'est pas de première jeunesse et nous connaissons tous les charmes et les inconvénients de ces vieux bâtiments. La chambre est confortable avec un coffre fort pour les ordinateurs portables, une télévision avec chaînes étrangères, un bureau et la climatisation. 

La réception est ravie de conseiller et de réserver une table pour le soir-même. Saint-Germain des Près regorge de restaurants de qualité. Une petite marche après le diner et un sommeil au calme de la cour ou de la rue Jacob. Au petit matin, le choix s'impose. Prendre le petit-déjeuner parisien dans la chambre ou dans la salle à manger. Au menu, boisson chaude, fraîche, baguette, viennoiseries, céréales, fromage, confiture, yaourt... 

Salle de Douche // Bathroom with Shower
Au départ, quelques renseignements et la possibilité de laisser les bagages pour quelques heures. Ensuite une dernière journée à battre les pavés parisiens puis le taxi gentiment commandé par la réception. Légère déception au moment du départ mais comment revenir si l'on ne part jamais?! A cette perspective, un sourire et l'envie de réserver bien vite pour une prochaine visite...

Hôtel Des Deux Continents
25 rue Jacob
75006 Paris

 *****

Double Room // Chambre Double
Saint-Germain des Pres is a storyteller. Every street whispers pieces of history to curious passersby. A wall of the old abbey can be seen in the rue de l'Abbaye, the oldest bell tower in Paris can be heard from the Church of Saint Germain des Près,  erasures of Jean-Paul Sartre can be guessed at the table of Café de Flore ...

Rue Jacob keeps many secrets within its walls. Did you know that the Treaty of Paris ending the War of Independence of the United States was signed in that street in 1783? Is not an important event? Well it is in this small street parallel to the Seine River, that American History took a new direction.

Single Room // Chambre Individuelle
This signature explains the name of Hotel Des Deux Continents, located at 25 rue Jacob. On entering the hotel door, we greet the smiling receptionist. Behind us, a small lounge where woodworks and tended fabrics reflect a tender nostalgia of Paris. The breakfast room with its large curtains and splendid fresco, leads to a second living room and a small private courtyard. A statue seems to have frozen time in a beautiful melancholy.

Key in the hand we discover the fully renovated room. Some rooms are accessible by lift, and some others are not, but it's another memory in the Paris trip ... The colors of the room are warm and contemporary. The bedding is new and bathroom immaculate. Small indeed, but the building is not young and we all know the charms and disadvantages of old buildings. The room is comfortable with a safe for a laptop, TV with international channels, a work desk and air conditioning.

Breakfast in the room // Petit-Déjeuner en Chambre
The reception is pleased to advise us and book a table for the evening. Saint-Germain des Près is full of good restaurants. A short walk after dinner and a quiet sleep overlooking the courtyard or the Rue Jacob. In the morning, choice is simple. Having a Parisian breakfast in the room or in the dining room. Menu: hot drink, juice, fresh baguette, pastries, cereals, cheese, jam, yogurt ...

At departure, some information and the possibility to leave luggage for a few hours. Then one last day in Paris, and a taxi nicely ordered by the front desk. Slight disappointment upon departure but how to come back if we never leave? In this perspective, a smile and the wish to be back soon for another visit...

Hotel Des Deux Continents
25 rue Jacob
75006 Paris
www.hoteldes2continents.com
Facebook

Junior Suite

juillet 14, 2014

14 juillet à Paris // 14th of July in Paris


La Fête Nationale est toujours un grand évènement marqué par de belles et nombreuses festivités. La journée toute entière est dédiée à la fête. Alors que la matinée rappelle le caractère sérieux et solennel du 14 juillet avec le défilé militaire, le Président de la République et les animations terrestres et aériennes, la fin de la journée se veut beaucoup plus festive! Concert, feu d'artifice et bals animent Paris jusqu'au petit matin...

Le Champ de Mars s'apprête à vibrer au son de la musique classique. En effet, comme chaque année, un concert sera donné sur l'esplanade avec un cadre grandiose. Ecouter une douce symphonie en plein air dans le centre de Paris... un moment simplement magique. 

Suivra alors le majestueux Feu d'Artifice dès 23 heures, tiré depuis la Tour Eiffel. Un évènement à lui seul, sur le thème de l'année: Guerre et Paix. Musiques et lumières s'associent pour créer un émerveillement collectif. Petits et grands (qui redeviennent petits pour l'occasion), ouvriront bien leurs yeux pour ne rien manquer du spectacle. Car s'il est bien un spectacle à voir à Paris, c'est le Feu d'Artifice du 14 juillet. Un moment inoubliable! 


La fête ne se terminera que pour ceux qui le souhaitent, car les célèbres bals des pompiers auront encore lieu cette année dans différents quartiers de la Capitale. Danse, rencontres et bonne humeur sont les préceptes de ces bals. Seul le terme est quelque peu dépassé, car l'ambiance, elle, est bien au goût du jour. Dans le 6ème, métro Saint-Sulpice, vous pourrez vous rendre à la caserne Colombier. Un peu plus loin dans le 1er arrondissement, la caserne Rousseau, rue du jour ou dans le 4ème, métro Saint-Paul, la caserne Sévigné dans la même rue, ouvriront leurs portes pour une nuit endiablée! 

Bien entendu, nous espérons que votre soirée sera artificée et dansante mais nous tenons à vous et vous rappelons donc qu'il faut bien faire attention les soirs de fêtes. En particulier si vous vous rendez au Champ de Mars pour le concert et le feu d'artifice. Vous serez très nombreux à avoir fait le déplacement et donc très nombreux à faire le chemin en sens inverse. 

Vous souhaitent un très bon 14 Juillet 2014.

*****


National Day is always a great event marked by many festivities. The entire day is dedicated to the celebration. While the morning reminds the seriousness and solemnity of July 14 with military parade, the President, and the land and air activities, the end of the day wants much more festivity! Concert, fireworks and dances alive Paris until dawn ...

The Champ de Mars is going to vibrate to the sound of classical music. Indeed, as every year, a concert will be given on the esplanade with a truly remarkable setting. Listening to a sweet symphony outdoors in the center of Paris ... just a magical moment.

Then follow the majestic Fireworks from 11.00pm, from the Eiffel Tower. An event in itself, on the theme: War and Peace. Music and lights combine to create a collective wonder. Kids and adults (still kids at this moment), open their eyes to not miss anything from the show. Because if there is a show to see in Paris, this is the Fireworks of July 14. Unforgettable!


Celebration will not end there, as the famous party of firemen will still take place this year in different parts of the city. Dance, encounters and nice atmosphere are the precepts of those parties. In the 6th, at Saint-Sulpice metro, you can go to the Colombier barracks. In the 1st district, the Rousseau barracks, rue du jour, or in the 4th, at Saint Paul Metro, the Sévigné barracks in the same street, will open their doors for a wild night!

Of course, we hope that your evening will be inflamed and dancing but we want to remind you that you need to be careful on evening celebrations. Especially if you go to the Champ de Mars concert and to fireworks. You will be very many to have made ​​the trip and therefore very many to make the way in reverse.

Wish you a nice July 14th in Paris.

juillet 10, 2014

Pluie d'Eté... // Summer Rain...


Quelque part, entre juillet et Paris, un fossé se creuse et s'emplit de gouttes. La pluie a ravi au soleil sa place  dans les nuages, et la jolie mélancolie diluvienne ruissèle sur les pavés parisiens. Quelle belle inspiration que ce temps ... Alors comme nous sommes des amoureux de la rime, nous avons songé à Victor Hugo pour illustrer ce jour qui n'a d'estival que le nom, le 10 juillet...

Poème un peu long pour le blog, nous avons ainsi osé en extraire quelques strophes mais nous vous invitons  à lire l'oeuvre complète.

Pluie d'été

Que la soirée est fraîche et douce !
Oh ! viens ! il a plu ce matin ;
Les humides tapis de mousse
Verdissent tes pieds de satin.
L'oiseau vole sous les feuillées,
Secouant ses ailes mouillées ;
Pauvre oiseau que le ciel bénit !
Il écoute le vent bruire,
Chante, et voit des gouttes d'eau luire,
Comme des perles, dans son nid.

(…)

Les courants ont lavé le sable ;
Au soleil montent les vapeurs,
Et l'horizon insaisissable
Tremble et fuit sous leurs plis trompeurs.
On voit seulement sous leurs voiles,
Comme d'incertaines étoiles,
Des points lumineux scintiller,
Et les monts, de la brume enfuie,
Sortir, et ruisselants de pluie,
Les toits d'ardoise étinceler.

Viens errer dans la plaine humide.
A cette heure nous serons seuls.
Mets sur mon bras ton bras timide ;
Viens, nous prendrons par les tilleuls.
Le soleil rougissant décline ;
Avant de quitter la colline,
Tourne un moment tes yeux pour voir,
Avec ses palais, ses chaumières,
Rayonnants des mêmes lumières,
La ville d'or sur le ciel noir;

Oh ! vois voltiger les fumées
Sur les toits de brouillards baignés !
Là, sont des épouses aimées,
Là, des cœurs doux et résignés.
La vie, hélas ! dont on s'ennuie,
C'est le soleil après la pluie…
Le voilà qui baisse toujours !
De la ville, que ses feux noient,
Toutes les fenêtres flamboient
Comme des yeux au front des tours.

L'arc-en-ciel ! l'arc-en-ciel ! Regarde.
Comme il s'arrondit pur dans l'air !
Quel trésor le Dieu bon nous garde
Après le tonnerre et l'éclair !
Que de fois, sphères éternelles,
Mon âme a demandé ses ailes,
Implorant quelque Ithuriel,
Hélas ! pour savoir à quel monde
Mène cette courbe profonde,
Arche immense d'un pont du ciel !

Victor Hugo, 7 juin 1828


*****


Somewhere between July and Paris, a gap appears and is filling with drops. Rain stole the place in the clouds to the sun, and a pretty melancholy runs now on Parisian cobblestones. But this weather is a wonderful inspiration ... So as we love poems, we thought about Victor Hugo to illustrate that day which reminds summer just by its name, July 10 ... 

Poem is long, so we dared to extract a few stanzas only, but we invite you to read the complete work.

Summer Rain

The rain, the rain, the Summer rain !
How sweet this balmy eve !
My footsteps on the velvet grass,
A greener print they leave.
The bird beneath those weeping boughs
(heaven bless him !) shakes his wings,
And singing to the wind, that makes
A stilly murmuring,
Watches the rain-drops as they fall,
Like pearls from some gay coronal.

(…)

The currents o’er the sand have gushed,
The vapours sunward fly ;
The dim horizon, dimmer grown,
Escapes the gazer’s eye.
And now a few bright trembling specks,
Like lonely stars are seen ;
Till rushing on the sight, the hills
Have burst the veil between,
While thousand rain-brooks bubbling down,
Strean from their bare and shining crow.

Oh, come-along the humid plain-
Come, by the linden grove,,
I’hy gentle arm embracing mine !
Alone, we there may rove.
But ere the sloping hill we leave,
A moment turn thine eyes
Where palaces and huts are bright
With sunset’s gorgeous dies.
And, on a heaven of darkest blue,
A golden city shuts the view.

Os see ! from yonder misty roofs,
A thousand smokes ascend ;
There happy hearts and kindrer sighs
In sweet communion blend.
The windows flashing in the sun,
A light like torches fling ;
The illuminated city shows
A noiseless triumphing :-
Sunch be the coarsest lights that fall
On nature’s sun-set festival.

The rainbow-oh ! the rainbow, see
Grasping the illuminated sky ;
A treasure the Almighty sends,
When rains and tempests fly.
How oft, eternal spheres ! my soul
Has longed for wings of wind,
That some Ithuriel I might crave
The secret to unbind-
To what far worlds of endless day
That golden sun-bridge leads


 Victor Hugo - June 7, 1828