février 28, 2015

Paris, rue Soufflot


Paris, la belle inspiration… Un souffle léger au coin de l'oeil, un vent secret, vilain chatouilleur… Paris susurre des mots sacrés, des mots gênés, des mots rêvés. Paris enchante d'un sourire chaque ruelle. S'émerveiller est un rituel auquel on aime s'appliquer. Lorsqu'une balade en son coeur vient dorloter chacune de nos humeurs. Merci Paris de cette beauté, qui chasse vite les redondances, puis rebondit  gracieusement dans les rimes de plumes avides…Quand le silence dort d'une nuit fugace, Paris poursuit son long discours. Car chaque pierre murmure aux passants, une prose digne de la grande cour des lettres. 

Aujourd'hui, nous apprécions les vers d'Henri Thomas dont la promenade depuis la rue Soufflot est un souvenir que nous sommes nombreux à partager…

Je descendais la rue Soufflot

Je descendais la rue Soufflot, quel âge avais-je, vingt-deux ans,
Sur les arbres du Luxembourg, la tour Eiffel aux soleil couchant,
Semblait faite de verre blond et poussiéreux,
Je ne recherche aucun détail, je crois voir briller des yeux,
Qui j'ai rencontré m'apparaît, la scène profonde se rouvre,
Le soleil du soir me guide de la Contrescarpe au Louvre,
Les cafés s'allument, je ferme un livre,
Je sens le délice et le supplice de vivre,
Les lumières font partout des espaces magiques,
L'amour inconnu se montre dans cette rouge musique,
Et le silence, le désert de la chambre où je rentrais tard,
Cette lampe que j'avais, phare de tous les départs,
Rien n'a sombré, tout grandit jusqu'au miroir de décembre,
Sur l'avenir s'ouvre toujours l'ancienne chambre.

Henri Thomas


***

Paris has always been a wonderful inspiration for artists. Painters, writers, singers… Every street is like the perfect spot to have a sit and start to write. Go along the river at a Summer evening and just have a look at beautiful lovers around you. A sunshine over the bridge, behind Notre Dame Cathedral, magic is everywhere in Paris. Letters come without asking for it. Paper forgets the white as soon as you look at Paris. Rhymes are in the cobblestones, words in the air… Thank you Paris for that beauty which is an inspiration of day and night. 

Today we decided to share with you a memory that many Parisians have, with a poem by Henri Thomas. However, we are sorry but we did not find an English translation and believe us, it would not have been a good thing to translate it by ourselves! Hope you will like it in French or that you will find it in English. It is a walk starting on Rue Soufflot (the street facing the Pantheon).

février 19, 2015

Klimt à la Pinacothèque de Paris! // "In the time of Klimt", Paris



Une exposition très intéressante s'installe à la Pinacothèque jusqu'au 21 juin 2015: "Au Temps de Klimt, la Sécession à Vienne". Aucune guerre à l'horizon mais un courant de l'art nouveau nommé Sécession dont l'un des fondateurs fut le célèbre artiste, et qui conduira à l'expressionnisme. 

L'exposition met en avant l'art viennois de la fin du XIXème, début du XXème, autour d'oeuvres majeures de Gustav Klimt comme Judith I ou Frise Beethoven. L'occasion pour les amateurs d'apprécier son talent sur le sol parisien. Des documents rares sont également à disposition du visiteur, ils renseignent sur la vie de l'artiste, et sur sa personnalité. 
Klimt a joué un rôle particulièrement important dans l'éclosion de la Sécession, en participant par exemple à la création du Palais de la Sécession. Il en fut d'ailleurs le président et le directeur d'exposition. L'artiste et ses camarades se battaient contre l'idée que l'art était du commerce. 

L'exposition met également en évidence les influences de Klimt durant sa formation. En tout, 180 oeuvres du Belvédère ainsi que des collections privées présentent les artistes ayant mené le représentant de la Sécession à la maturité de ses idées. On retrouve ainsi à la Pinacothèque, des peintres comme Egon Schiele ou Oscar Kokoschka. Une dernière partie invite l'oeil curieux à la découverte de l'art viennois: mobilier, bijoux, céramiques, documents historiques… 

Témoin et instigateur d'une période et d'un mouvement, Klimt donne à la Pinacothèque une matière aussi géniale qu'intéressante. On s'immerge dans un univers artistique et historique tout en savourant la beauté des oeuvres présentées. 

Pinacothèque de Paris
Jusqu'au 21 juin 2015.

*****


A very interesting exhibition is presented at the Pinacoteca until June 21, 2015: "In the time of Klimt, Secession in Vienna." No war under this name, but a stream of new art called Secession, one of whose founders was the famous artist, a steam that will lead to Expressionism.

The exhibition highlights the Viennese art of the late nineteenth and early twentieth century, around major works by Gustav Klimt, like Judith I or Beethoven Frieze. The opportunity for fans to appreciate his talent on the Parisian floor. Rare documents are also available to the visitor, it gives information  about the artist life and personality.
Klimt played a particularly important role in the emergence of Secession, for example by participating in the creation of Secession Building. He was also the president and director exhibition. The artist and his comrades were fighting against the idea that art was trade.

The exhibition also highlights Klimt's influences during his training. In all, 180 works from the Belvedere as well as private collections present the artist that led Klimt to his ideas. We thus find at the Pinacoteca painters like Oscar Kokoschka and Egon Schiele. A final section invites curious people to the discovery of Viennese art: furniture, jewelery, ceramics, historical documents …

Witness and instigator of a period and a movement, Klimt gives the Pinacoteca such a great and interesting material. We are immersed in an artistic and historical world while enjoying the beauty of the works presented. 

"In the time of Klimt, Secession in Vienna"
Until June 21, 2015.